Drapeau De Laustralie Explication Essay

Pour obtenir des données (notamment de géographie physique) de l'île principale se référer l'article : Australie (île)

modifier

Commonwealth d'Australie

Commonwealth of Australia (en)

L'Australie, en forme longue le Commonwealth d'Australie (en anglaisAustralia et Commonwealth of Australia), est un pays de l'hémisphère sud dont la superficie couvre la plus grande partie de l'Océanie. En plus de l'île éponyme, l'Australie comprend également la Tasmanie ainsi que d’autres îles des océans Austral, Pacifique et Indien. Les nations voisines comprennent notamment l'Indonésie, le Timor oriental et la Papouasie-Nouvelle-Guinée au nord, les îles Salomon, Vanuatu et le territoire français de Nouvelle-Calédonie au nord-est, la Nouvelle-Zélande au sud-est ainsi que le territoire français des îles Kerguelen (TAAF) à l'ouest des îles australiennes Heard et McDonald.

Peuplée depuis plus de 50 000 ans par les Aborigènes[3], l'île-continent d'Australie (mainland[b]) est visitée de manière sporadique, notamment par des pêcheurs venus du nord, puis par des marins néerlandais[4]. À partir du XVIIe siècle, explorateurs et marchands européens reconnaîtront les côtes, mais ce n’est qu’en 1770 que la moitié orientale de l'île est officiellement revendiquée par la Grande-Bretagne et le 26 janvier 1788 — jour de la fête nationale australienne — qu'est fondée la colonie pénitentiaire de Nouvelle-Galles du Sud[5],[6]. Cinq autres colonies largement autonomes sont fondées dans le courant du XIXe siècle, à mesure que la population augmente et que de nouveaux territoires sont explorés. Le , les six colonies se fédèrent et forment le Commonwealth d'Australie.

Depuis son indépendance, l'Australie conserve un système politique stable de type démocratie libérale et reste une monarchie parlementaire membre du Commonwealth des Nations. La langue nationale est l'anglais et la monnaie le dollar australien. Sa capitale est Canberra, située dans le Territoire de la capitale australienne. Sa population, estimée à environ 24 millions d’habitants en 2016, est principalement concentrée dans les grandes villes côtières de Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth et Adélaïde. De surcroît, avec un PIB de 1 542 milliards de dollars américains, l'État se place comme douzième puissance économique mondiale en 2012. Depuis l'an 2000, l'Australie est classée par le PNUD deuxième pays le plus développé au monde après la Norvège. Le pays est le septième émetteur de gaz à effet de serre par habitant en 2015[7].

L'émeu est l'oiseau national de l'Australie et le kangourou est l'animal national. Le pays compte plus de 500 parcs nationaux, record dans le monde.

Étymologie

Le nom Australie provient du mot latinaustralis (« du sud, austral »). Au IIIe siècle, des scientifiques avaient émis l’hypothèse d’un continent inconnu au sud (la Terra AustralisIncognita) qui permettrait à la Terre, de ne pas basculer autour de son axe en faisant office de contrepoids face aux continents de l’hémisphère nord. La première utilisation du mot Australia (et non plus Terra Australis) en anglais est attestée en 1625 (« A note of Australia del Espiritu Santo », écrit par Master Hakluyt, publié par Samuel Purchas dans Hakluytus Posthumus[8]).

L’adjectif néerlandais Australische est utilisé dans les textes officiels concernant la colonie hollandaise en Indonésie pour qualifier les nouvelles terres découvertes en 1638 au sud de l’Indonésie. Le mot Australie est attesté en 1676 dans la Terre Australe, un roman utopique décrivant les aventures d’un personnage imaginaire, Jacques Sadeur, dans un pays lointain, roman écrit par Gabriel de Foigny[9]. Alexander Dalrymple l’utilisera ensuite dans An Historical Collection of Voyages and Discoveries in the South Pacific Ocean en (1771) pour désigner l’ensemble des terres de cette région du Pacifique-Sud. En 1793, George Kearsley Shaw et Sir James Smith publièrent le livre Zoology and Botany of New Holland, dans lequel ils écrivent : « la grande île, ou plutôt continent, d’Australie, d’Australasie ou de Nouvelle-Hollande »[c].

L’explorateur britanniqueMatthew Flinders, premier navigateur à faire le tour de l’Australie en bateau publia en 1814 A Voyage to Terra Australis mais le titre reflète le point de vue de l’amirauté britannique, l’auteur utilisant le mot Australie dans son livre qui est largement lu et le terme Australie devint de plus en plus utilisé. Le gouverneur de la Nouvelle-Galles du Sud, Lachlan Macquarie utilise par conséquent ce mot dans ses dépêches vers le Royaume-Uni et le 12 décembre 1817, il demande au ministère des Colonies anglais que le nom soit officialisé[10]. En 1824, l’Amirauté britannique approuve la proposition et le nouveau continent devient officiellement l’Australie.

Géographie

Articles détaillés : Géographie et Climat de l'Australie.

L’Australie étend ses 7 692 060 km2 de superficie[11] sur la plaque australienne. Bordée par les océans Indien, Pacifique et, pour les Australiens[d], Austral, l’Australie est séparée de l’Asie par les mers d’Arafura et de Timor et de la Nouvelle-Zélande par la mer de Tasman. Elle compte 34 218 kilomètres de côtes[12] et revendique 7 148 250 km2 de zone économique exclusive (Cette zone ne tient pas compte du Territoire antarctique australien.). Selon une étude de l'OCDE et du FMI l'isolement géographique de ces deux pays à un effet considérable dans leur performance économique. Il provoquerait une réduction du potentiel de croissance[13].

La grande barrière de corail — plus grand récif corallien du monde[14] — s’étend à faible distance des côtes nord-est, sur plus de 2 000 kilomètres.

L'île principale de plus de 7 600 000 km2 couvre plus de 99 % du territoire australien, tandis que l'Île de Tasmanie forme son deuxième territoire insulaire par ordre d'importance, avec 68 332 km2. La superficie de l'Australie est comparable à celle des États-Unis contigus.

La Cordillère australienne (en anglais : the Great dividing range) est la chaîne de montagne la plus importante d'Australie. Elle s'étend de la pointe nord-est du Queensland aux monts Grampians, dans l'est du Victoria, en passant par toute la longueur de la côte orientale à travers la Nouvelle-Galles du Sud, puis l'État du Victoria avant, à l'extrémité sud du continent, de tourner à l'ouest et venir mourir dans l'immense plaine centrale. En certains endroits, tels que les Montagnes bleues, les Snowy Mountains (les « Montagnes enneigées »), les Alpes victoriennes et les escarpements de l'est de la région de Nouvelle-Angleterre, les régions montagneuses forment une barrière importante. Avec une altitude de 2 228 mètres, le mont Kosciuszko, est la plus haute montagne du territoire continental, alors que le pic Mawson, situé sur l’île australienne d'Heard, atteint 2 745 mètres. L'Australie est le plus plat des continents avec une altitude moyenne de 300 mètres.

Le plus grand monolithe du monde, le mont Augustus[15], se situe en Australie-Occidentale. Uluru, peut-être le monolithe le plus célèbre du monde, se trouve dans le Territoire du Nord.

La plus grande partie du territoire australien est couverte de zones désertiques ou semi-arides : les programmes d'irrigation ont du mal à vaincre la sécheresse. L’Océanie est le plus sec des continents habités, le plus plat et possède le plus ancien et le moins fertile des sols. Seules les parties situées au sud-ouest (climat subtropical humide), au sud (climat océanique) et au sud-est (climat méditerranéen) bénéficient d’un climat tempéré. La partie nord du pays, avec un climat tropical, possède une végétation constituée de forêts tropicales humides, prairies, mangroves, marais et déserts. Le climat est fortement influencé par les courants océaniques, notamment El Niño, qui apporte des sécheresses périodiques et de basses pressions saisonnières qui produisent des cyclones dans le nord de l’Australie[16].

Environnement

Article détaillé : Environnement en Australie.

Faune et flore

Articles détaillés : Faune, Oiseaux et Flore de l'Australie.

Bien que la majeure partie de l’île soit désertique ou semi-aride, l’Australie (Tasmanie comprise) ne manque pas d’habitats diversifiés pour accueillir différentes espèces animales et végétales ; les scientifiques parlent de mégafaune australienne. Du fait du grand âge du continent, de son climat très variable dans le temps et son isolation géographique très longue, une faune et une flore particulières ont pu se développer, en général d'origine très ancienne, tels que les mammifères monotrèmes (ovipares) et marsupiaux (à poche marsupiale ou marsupium), ayant précédé dans l'Évolution les mammifères placentaires ; les oiseaux aptères (Emeu). Environ 85 % des plantes à fleurs, 84 % des mammifères, plus de 45 % des oiseaux et 89 % des poissons du plateau continental sont considérés comme des espèces endémiques[17]. Les espèces animales les plus connues sont le koala, le kangourou, l’émeu, l’ornithorynque, le wombat, l’échidné et le dingo.

L’arrivée des premiers hommes en Australie, la colonisation européenne et la modernisation ont apporté successivement leur lot de flore et de faune provenant du reste du monde. Certaines ont trop prospéré et ont atteint des proportions trop importantes, menaçant, sinon exterminant, d’autres espèces. 24 lapins furent introduits en Australie en 1874 et se reproduisirent très rapidement[18]. Dans ce pays dépourvu de carnassiers, les lapins ont prospéré. À peine un demi-siècle plus tard, la population de lapins de garenne s'élevait à 30 millions d'individus et mettait en danger l'agriculture et l'équilibre écologique local. Après l'introduction de la myxomatose, on en est arrivé, en 1995, à introduire sur ce continent un virus ravageur des lapins provoquant la maladie hémorragique virale du lapin : le Rabbit Haemorrhagic Disease Virus (RHDV) afin de rééquilibrer leur population[19]. Les Australiens relâchèrent également des renards, jusqu'ici absents de l'île-continent, qui s'attaquèrent aux marsupiaux[18]. Des maladies comme la myxomatose sont même entretenues par les autorités pour en limiter le nombre. Un exemple très connu d’extermination est la disparition du tigre de Tasmanie (ou loup de Tasmanie) en plein XXe siècle du fait des Européens. Des quarante-deux espèces de kangourous originelles, seules quatorze ont survécu. On note également l'extinction d'environ 20 % des nombreuses espèces de perruches. De tous les continents, c'est l'Australie qui enregistre le plus grand pourcentage d'extinctions animales dues à l'Homme depuis le XVIIIe siècle. Encore en 2011, on peut constater que la forêt tasmanienne, aux écosystèmes hautement endémiques, est mise en coupe réglée par un exploiteur de bois privé[20]. La déforestation est particulièrement préoccupante à l'est de l'Australie, ainsi qu'en Tasmanie.

Les premiers colons importèrent du bétail mais leurs excréments ne disparaissaient pas car il n'y avait pas d'insectes, ni de bactéries chargés de leur dégradation. Depuis, après 4 siècles d'occupation européenne, il est enfin interdit d'importer des espèces animales ou végétales en Australie.

L’Environment Protection and Biodiversity Conservation Act 1999 est un cadre juridique pour la protection des espèces menacées. De nombreuses zones protégées ont été créées en vertu du Plan d'action pour la biodiversité nationale pour protéger et préserver des écosystèmes uniques, 64 zones humides sont inscrites à la Convention de Ramsar, et 16 sites ont été inscrits au patrimoine mondial. L'Australie a été classée 13e au classement 2005 de l’Environmental Sustainability Index.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Impact des activités humaines

Le pays est le huitième émetteur de gaz à effet de serre par habitant en 2015[7].

Climats

Les côtes du Nord et du Nord-Est ont un climat tropical. De décembre à avril, il fait très chaud (29°C à Darwin, 26°C à Cairns) et très humide avec des pluies tropicales d'été. Il pleut de 15 à 20 jours par mois. Ainsi, en décembre, il tombe 225 mm d'eau à Cairns et Darwin, en janvier et février de 300 à 400 mm, en mars 300 mm à Cairns et 450 mm à Darwin. À partir de mi-avril, les pluies deviennent plus rares et les températures descendent un peu, tout en restant élevées (26°C de mai à septembre à Darwin, 22°C à Cairns). De mai à septembre, ce qui correspond à l'hiver, s'égrènent donc les mois les plus agréables avec un temps sec et des températures clémentes. À partir d'octobre, il recommence à pleuvoir et les températures remontent sensiblement.

La côte orientale possède un climat subtropical humide et les pluies y sont abondantes toute l'année. À Sydney, il pleut en moyenne de 12 à 14 jours chaque mois de l'année avec de 75 à 125 mm d'eau. C'est l'été, de décembre à mars, que les températures sont les plus agréables (22°C à Sydney), les mois les plus chauds étant janvier et février. En octobre et novembre, ainsi qu'en avril, il fait 18°C, puis de mai à septembre, le temps se rafraîchit entre 12 et 15°C seulement, juillet étant le mois le plus frais.

La Tasmanie, île au sud-est du continent, possède un climat océanique, marqué par son humidité constante, ses hivers doux (4°C) et ses étés frais (17°C). C'est l'État le plus humide d'Australie, un des rares à ne pas avoir de problèmes de manque d'eau.

Les côtes Sud et Sud-Ouest bénéficient d'un climat méditerranéen. D'avril à octobre, elles reçoivent les pluies d'hiver (de 50 à 75 mm par mois à Adélaïde et à Perth). C'est une saison pluvieuse et fraîche (de 11 à 16°C). Ce sont en juin et juillet les mois les plus pluvieux et les plus frais (de 16 à 19 jours de pluie dans le mois, avec 11°C seulement à Adélaïde et 13°C à Perth). En revanche, l'été de décembre à mars, il fait très bon, le temps est sec ; pas plus de 5 jours de pluie par mois et les températures sont très agréables (de 20 à 23°C), janvier et février étant les mois les plus chauds et les plus secs. En octobre et novembre, ainsi qu'en avril, le temps est sec mais les températures moyennes de l'ordre de 16 à 19°C. Pendant l'été austral, la région subit des incendies en période de sècheresse et de grand vent : en 1983, les feux de brousse avaient fait 75 morts dans le sud du pays et dans l'État de Victoria[21]. Ceux de février 2009 ont fait au moins 181 morts[22] et des destructions importantes (365 000 hectares, 1 000 maisons[23]).

Sur la côte ouest, l'été, de novembre à avril, est humide et chaud. Les températures à l'ombre sont alors de 30°C à Broome, décembre étant le mois le plus chaud, et il y pleut de 6 à 10 jours chaque mois avec de 75 à 150 mm d'eau. En revanche l'hiver, de mai à octobre, est très sec avec des pluies rares même inexistantes à Broome de juillet à octobre et des températures variant de 21 à 26°C, juin étant le mois le moins chaud (21°C à Broome). C'est la saison la plus agréable.

L'intérieur a un climat quasi-désertique. Les pluies au cours de l'année sont rares, pas plus de 1 à 4 jours par mois. L'été, de novembre à mars, est chaud (de 25 à 28°C à Alice Springs) avec une chaleur difficile à supporter car le degré hygrométrique varie de 28 à 35% seulement. En septembre et octobre, ainsi qu'en avril, les températures sont douces (de 18 à 22°C à Alice Springs) mais toujours un degré hygrométrique faible : 30 à 40%. De mai à août, il fait frais (de 12 à 15°C à Alice Springs) et le degré hygrométrique ne dépasse jamais 50%. Là, c'est plutôt septembre, octobre et avril qui sont les mois les plus agréables.

Histoire

Articles détaillés : Histoire de l'Australie et Guerres de l'histoire.

Préhistoire

Article détaillé : Préhistoire de l'Australie.

La date exacte de la première présence humaine en Australie est toujours le sujet de grandes recherches. Il y a de sérieuses preuves scientifiques de présence humaine il y a environ 50 000 ans. C’est une période d’énormes bouleversements écologiques en Australie et elle est considérée comme la conséquence de la colonisation humaine. L'homme de Mungo est un ancien habitant de l'Australie qui aurait vécu, il y a environ 40 000 ans au Pléistocène et a été découvert au bord du lac Mungo, au sud de la Nouvelle-Galles du Sud, à 3 000 kilomètres de la côte du nord de l'Australie. Il avait été enterré avec un cérémonial. On a trouvé près de lui des outils en pierre, des os de wombats d'espèces disparues et de kangourous géants[24]. Ces restes sont les plus anciens restes humains trouvés en Australie mais leur âge est encore sujet à polémique. De récentes études de l'ADN mitochondrial mettraient en doute l'origine unique du genre humain, ce qui prête aussi à controverse.

Cependant, certaines spéculations existent quant à des origines plus lointaines des premières populations australiennes, jusqu’à il y a 100 000 ans. Ces premiers Australiens sont les ancêtres lointains des Aborigènes d'Australie d’aujourd’hui. Ils seraient arrivés via des ponts terrestres apparus avec la glaciation de Würm et la traversée de mers assez grandes en Asie du Sud-Est. À partir de l'ADN mitochondrial, une reconstitution des grandes migrations humaines de la préhistoire date l'arrivée d'Homo sapiens en Australie à il y a 70 000 ans. Il existe de nombreuses espèces de plantes et animaux communs à l’Australie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et quelques îles indonésiennes, ce qui laisse à penser qu’il devait exister des ponts terrestres entre ces pays. Ils se seraient fermés lorsque les mers sont montées. La fin de la période glaciaire a alors isolé la Nouvelle-Guinée et la Tasmanie du continent et les Aborigènes australiens ont commencé une longue période d'isolement sans influence extérieure[25].

Les peuples d’Australie et de l'archipel indonésien dont les habitants étaient depuis longtemps d'entreprenants marins et commerçants ont développé des échanges entre eux. Des marins du sud de Célèbes en Indonésie venaient sur les côtes nord de l'Australie, qu'ils appelaient Marage, pêcher l'holothurie.

En 1788, l'Australie était peuplée d'environ 250 tribus, couvrant tout le continent, chacune d'entre elles ayant sa propre langue, ses lois et ses frontières tribales avec une population totale estimée à 350 000 personnes[26] : Ils représentent la plus ancienne culture existant sur Terre[27].

Ces populations avaient une mythologie commune appelée le temps du rêve (Tjukurpa en langue anangu) ou le rêve. Le « temps du rêve » explique les origines du monde, de l’Australie et de ses habitants. Selon cette tradition, des créatures géantes comme le Serpent arc-en-ciel sont sorties de la terre, de la mer et du ciel et ont créé la vie et les paysages. Leurs corps géants ont formé les sols, créé les fleuves et les chaines de montagne et leurs esprits sont restés dans la terre, la rendant ainsi sacrée aux peuples indigènes.

L'art indigène australien est l'une des traditions les plus anciennes du monde. Les formes d'art indigènes les plus anciennes sont des peintures et des gravures dont certains remontent à 30 000 ans. La musique traditionnelle était principalement chantée mais les Aborigènes pouvaient utiliser des instruments musicaux comme des didgeridoos en accompagnement[26]. Le passe temps le plus célèbre des Aborigènes d'Australie est la pratique sportive du boomerang : un objet bipale, rigide et plat, coudé ou angulaire, doté de profils déterminés qui, lancé à la main d'une certaine façon, vole en tournoyant sur lui-même. Ces créations indigènes d'origine antique, demeurent des symboles de la nation australienne à l'heure actuelle.

Terra Australis Incognita

Pendant des siècles les Européens ont présumé l'existence d'une grande terre méridionale. Le premier Européen à visiter l'Australie pourrait avoir été l’explorateur portugaisCristóvão de Mendonça en 1522 et quelques historiens ont proposé la théorie de la découverte de l'Australie par les Portugais.

Il semblerait que Cristóvão de Mendonça ait utilisé, en 1522, un des planisphères du cartographe allemand Johann Schöner. En effet celui-ci réalisa en 1515 un globe terrestre représentant dans l'hémisphère austral, une terre aux dimensions imposantes et reprenant les contours de l'Australie. Il reprend ce travail qu'il approfondit dans une nouvelle mappemonde en 1520. Cette Terra Australis est située de part et d'autre du détroit de Magellan. Cet emplacement géographique correspondrait plus à celui du continent Antarctique, mais les contours rappellent ceux du continent australien, tout comme la végétation dessinée sur cette terre. Reste à comprendre comment Johann Schöner et les autres géographes européens de ce début du XVIe siècle ont eu connaissance de l'existence de cette Terra Australis. Selon les hypothèses de Gavin Menzies, une flotte chinoise importante, commandée par Zheng He, aurait abordé les côtes australiennes au début du XVe siècle. Cette hypothèse de la circumnavigation chinoise serait à la base des connaissances géographiques transmises par les Chinois eux-mêmes. La circumnavigation planétaire était le fait des Chinois dès le XIIIe siècle et connue des voyageurs et commerçants arabes et européens, tel que Marco Polo ou Jean de Mandeville.

Les cartes marines et portulans du XVIe siècle de l'École de cartographie de Dieppe représentent l'Australie sous le nom de La Grande Jave. Les navigateurs portugais collaboraient avec les cartographes de cette célèbre école. Nicolas Vallard, Jean Rotz, Pierre Desceliers, Nicolas Desliens et d'autres cartographes français représentèrent ainsi les contours exacts de l'Australie dès le milieu du XVIe siècle.

En 1570, Abraham Ortelius réalise une mappemonde montrant les contours septentrionaux de l'Australie sous le nom de Terra Australis.

À cette époque l'hypothèse d'un continent austral unique reliant l'Australie et l'Antarctique était de mise.

  • Représentation de l'Australie (La Grande Jave) début du XVIe siècle

  • Représentation de l'Australie sur la mappemonde de Johann Schöner 1520 d'après son globe terrestre de 1515.

  • Représentation de l'Australie sur la mappemonde de Abraham Ortelius réalisée en 1570

  • Représentation de l'Australie (Nouvelle-Hollande) sur le globe de Coronelli (1688)

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Explorations par les Européens (1606-1788)

Ce n’est qu’au XVIIe siècle que l’île devient le sujet d’explorations européennes. Quelques expéditions aperçoivent la fameuse Terra Australis : le néerlandaisWillem Jansz devint en 1606 le premier visiteur européen à avoir identifié l'Australie. Son bateau, le Duyfken, jeta l'ancre devant cap York. Dans un récit postérieur, un Néerlandais décrivit le territoire qu'il avait vu « comme non cultivé, et peuplé par de sauvages barbares noirs et cruels, qui ont massacré certains de nos marins »[29]. Suivront l'espagnol Luis Váez de Torrès, en mission pour son pays en 1607, les Hollandais Dirk Hartog en 1616, Jan Carstensz en 1623 et Abel Tasman

L'Uluru (ou Ayers Rock) symbole de l'Australie et lieu sacré aborigène.
Carte des États et territoires australiens.
Zones climatiques en Australie :
  •      Équatorial.
  •      Tropical.
  •      Subtropical.
  •      Désert et steppe désertique.
  •      Prairie et savane.
  •      Tempérée.
Australie
DrapeauBlason
Devise
(en)Advance Australia Fair
Avance, belle et juste Australie
Carte
Géographie
CapitaleCanberra
Plus grande villeSydney
Superficie7 686 850 km2
RangClassé 6 ème
Fuseau horaire+8 à +11 et demi
Population
Population22 683 600 habitants
RangClassé 54 ème
Densité3 habitants/km2
Nom des habitants (gentilé)Australien, australienne
Langue(s) parlée(s)Anglais
Politique et fonctionnement
Type de gouvernementMonarchie parlementaire
ReineElisabeth II
HymneAdvance Australia Fair
MonnaieDollar australien
Domaine Internet.au
Indicatif téléphonique+61
Modifiervoir modèle • modifier

L'Australie (forme courante), ou Commonwealth d’Australie (forme officielle), est un État fédéral situé en Océanie, qui comprend :

Sa capitale est Canberra. La langue officielle est l'anglais. La monnaie officielle est le dollar australien et sa devise est Avance, belle et juste Australie. C'est un pays très riche.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

L'Australie est un pays immense, le sixième plus grand pays du monde avec ses 7 686 850 km2, ce qui est presque plus grand que l'Europe.

La majeure partie du pays est recouverte d'un désert aride ; les seules zones habitables sont les côtes, notamment la côte Est.

La couleur rouge du sol stéréotypique de l'Australie est due à sa haute teneur en fer (c'est d'ailleurs un problème pour l'agriculture car, à trop haute concentration, le fer empoisonne des plantes).

L'Australie est divisée en 6 États dirigé par un gouverneur et 3 territoires administrés par un administrateur. Chaque État a son propre gouvernement et sa propre législature et son propre conseil exécutif.

Organisation du pays[modifier | modifier le wikicode]

La capitale du pays est Canberra, mais la plus grande ville est Sydney.

Le pays est divisé en États et en territoires.

Il faut développer ici plutôt que de faire ce genre de renvois. L'article de Vikidia doit être plus ou moins autonome.

voir l'article de wikipedia : États et territoires de l'Australie

La reine du pays, la même que celle du Royaume-Uni, soit Élisabeth II, ne gouverne pas le pays. Les Australiens élisent un Premier ministre, qui est depuis le 7 septembre 2013, Tony Abbott (il remplace Julia Gillard). La reine est tout de même représentée en Australie par un gouverneur général qu’elle nomme avec l’aide du Premier ministre australien; le gouverneur général a pour rôle de servir d’intermédiaire entre l’Australie et la souveraine. Les véritables détenteurs de l’exécutif sont les ministres dirigés par le Premier ministre, chef du parti majoritaire au Parlement. Le pouvoir législatif est donné à un Parlement bicaméral (un Sénat de 76 sénateurs élus pour six ans (12 par État, 2 par territoire) et une Chambre des représentants (150 représentants) élus pour trois ans). La Chambre des représentants peut être dissoute par le gouverneur général sur ordre du Premier ministre. L’Australie est divisée en États, chacun ayant un Parlement bicaméral (sauf le Queensland) et un gouverneur et un conseil exécutif. De plus, l’Australie domine certaines îles extérieures comme les îles Cocos ou les îles de la mer de Corail. Les îles extérieures sont dirigées par un administrateur nommé par le gouvernement australien et secondé par un Conseil territorial élu par les habitants des îles.

Le gouverneur général australien peut dissoudre le parlement fédéral australien et organiser et contrôler des nouvelles élections parlementaires et il fixe aussi les dates et la durée des différentes sessions parlementaires.

Conseil exécutif fédéral australien[modifier | modifier le wikicode]

Le Conseil exécutif (anglais : Executive Council) est l'organe formellement investi du pouvoir exécutif sur le territoire australien. Il comprend le gouverneur général , le premier ministre et les ministres. Il est présidé par le gouverneur général australien et un conseiller qui est censé le conseiller dans l'exercice de ses fonctions. Le gouverneur général a en pratique le droit de renvoyer un membre du conseil exécutif fédéral. En principe les membres du Conseil exécutif fédéral le restent à vie.

Partis politiques[modifier | modifier le wikicode]

  • Le Parti communiste australien (marxiste-léniniste), il demande à rebâtir une Australie basée sur le système socialiste, la fin de la privatisation des actifs, fermer les entreprises étrangères basées en Australie, réglementer les prix par le gouvernement fédéral, supprimer les taxes, étendre le secteur public, augmenter le Salaire Minimum, augmenter les allocations chômage, réduire le temps de travail et interdire la hausse des prix
  • Parti démocrate australien (social-libéral)
  • Parti famille d’abord (conservateur)
  • Parti libéral australien (centre-droit, il donna 5 Premiers ministres)
  • Parti travailliste australien (centre-gauche, il donna 12 Premiers ministres)
  • Socialist Alliance (anti-capitaliste) : il demande la répartition des richesses, s’oppose à la privatisation, demande une protection renforcée pour les aborigènes, des droits pour les homosexuels
  • Vert Australien (écologiste)
  • Le Parti National d’Australie (centre-droite) : contrairement à ce que son nom peut nous faire penser, il n’est pas indépendantiste ; c’est, au contraire, le plus grand soutien de la monarchie anglaise

Il existe aussi trois partis indépendantistes :

  • Le Parti indépendantiste australien : il veut que le pays quitte le Commonwealth et devienne une république autonome
  • Le Parti libéral rural (indépendance du Territoire du Nord)
  • Le Parti national du Queensland (indépendance du Queensland)

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Préhistoire australienne[modifier | modifier le wikicode]

Vers 40 000 av. J.-C., les Aborigènes, provenant d'Asie du Sud-Est par la Nouvelle-Guinée, s'installent en Australie. Ce sont des pêcheurs-chasseurs-cueilleurs. Ils avaient des religions animistes (vénérations des esprits). Ils croyaient en un Dieu Unique, au Temps du Rêve, qui est pour eux l’Énergie qui maintient en vie l’Univers. Temps du Rêve est secondé par une myriade d’esprits inférieurs, dont le plus puissant est le Serpent arc-en-ciel, créateur de la race humaine sur ordre de Dieu. Bienveillant, il peut aussi se mettre en colère et punit l’humanité par un déluge si elle sombre dans la méchanceté. Les Aborigènes craignent aussi des esprits malveillants, qui ont à leur service une race d’homme-lézard et une foule de créatures maléfiques.

Découverte par les Européens[modifier | modifier le wikicode]

En 1606, le navigateur néerlandais, Willems Janz, atteint la côte nord de l'Australie qu'il nomme Nouvelle-Hollande.

En 1642, le Néerlandais Abel Tasman aborde dans l'île de Tasmanie.

En 1770, le marin-explorateur britannique James Cook aborde dans l'est de l'île à Botany Bay qui deviendra la Nouvelle-Galles du Sud.

La colonisation[modifier | modifier le wikicode]

Au départ, les Européens furent peu intéressés par la conquête de cette île qu’ils jugeaient trop pauvre. Mais, finalement, le Royaume-Uni la colonisa par crainte de voir les Français leur faucher l’herbe sous le pied. Ils y envoient ce qu'on appelle maintenant en Australie la First Fleet (en) (première flotte) qui arrive en 1788 et fonde la colonie de Sydney Cove, avec environ 200 soldats et officiers accompagnés de leur famille et 730 bagnards (les convicts) qui pour les deux-tiers sont des hommes. Une fois leur peine purgée les bagnard libérés pouvaient rester en Australie. En 1810, il y avait environ 10 000 habitants en Nouvelle-Galles du Sud. Ces bagnards sont des prisonniers de droit commun mais aussi des révoltés irlandais luttant contre la présence anglaise en Irlande.

De 1788 à 1868 (date du dernier convoi) il y a eu environ 160 000 bagnards transférés du Royaume-Uni vers l'Australie (environ 20% étaient des femmes).

En 1813, les Européens se lancent dans l'exploration de l'intérieur de l'île à partir des Montagnes Bleues. Ils y introduisent l'élevage du mouton. En 1835, la ville de Melbourne est fondée. Mais en en 1836, le conflit entre les éleveurs et les Aborigènes pour l'utilisation des terres aboutit au premier massacre des Aborigènes en Tasmanie.

En 1851, la rue vers l'or aboutit à la création de l'État de Victoria avec Melboune pour capitale.


À la fin du XIXème siècle, l’Australie fut administré par des gouverneurs clairvoyants qui en firent une riche colonie. Bien entendu, les Aborigènes refusèrent l’oppression britannique et certains tentèrent de résister contre les Anglais.

Le Commonwealth[modifier | modifier le wikicode]

De 1901 à 1929, le gouvernement australien mena une politique économique et sociale intense. Mais, dans les années 1930, la Grande Dépression arriva, ce pays où régnait l’un des plus hauts niveaux de vie du monde malgré ses pertes pendant la Première Guerre Mondiale subit la crise de plein fouet, faisant chuter les prix du blé et de la laine. Pendant cette période, un australien sur trois était au chômage. Pendant la Seconde guerre mondiale, l’Australie se range du côté du Royaume-Uni, ce qui lui vaudra plusieurs bombardements. Mais, malgré les promesses du gouvernement, les Aborigènes continuent à être persécutés et le gouvernement place systématiquement les métis dans des orphelinats en les arrachant à leurs mères. Après la guerre, l’Australie parvint à se redresser économiquement grâce à ses richesses. En 1967, les Aborigènes obtiennent la citoyenneté australienne. Puis, en 1968, le gouvernement crée une Conférence nationale aborigène, composée de 35 membres élus et chargée de représenter les intérêts des Aborigènes devant le gouvernement. En 1999, un référendum organisé laisse entendre que le peuple veut conserver la monarchie. Mais, il existe aussi des partisans de la république indépendante (comme l’ancien Premier ministre Paul Keating).

Démographie[modifier | modifier le wikicode]

Les habitants de l'Australie s'appellent les Australiens. Il y a environ 20 millions d'habitants en Australie.

Les Australiens vivent principalement dans des grandes villes comme Sydney (4,5 millions d'habitants), Melbourne (3,7 millions), Perth (1,5 million) ou encore Brisbane. Canberra, la capitale politique, ne possède que 0,3 millions habitants.

Économie[modifier | modifier le wikicode]

La monnaie du pays est le dollar australien.15 dollars australiens se notent Aus$15. En septembre 2011, 1 € valait 1,37 Aus$ et 1Aus$ valait 0,74 €.

Pendant très longtemps, l'Australie a eu une économie basée quasi essentiellement sur l'exportation de produits agricoles (secteur primaire). Il y aurait 150 millions de moutons. Elle vend majoritairement de la viande de mouton vers les pays musulmans, de la laine, des fruits et des légumes.

Le secteur minier (secteur primaire) est aussi très important : il n'emploie directement pas beaucoup de personnes, mais avec l'argent qu'il crée, il fait vivre indirectement des millions d'Australiens (fer, or extrait dans l'ouest, uranium, opale...). On a pu dire, pour rire, que ce pays était un pays développé avec une économie de pays non développé.

De nos jours, il y a de plus en plus d'entreprises de services ou d'informatique (secteur tertiaire). Pour cela, l'économie du pays est très particulière : des secteurs primaire et tertiaire très forts, mais une quasi-absence du secteur secondaire (industrie...).

L'Australie est très bien située pour commercer avec l'Asie et c'est aujourd'hui un pays très prospère (en majeure partie grâce au miracle économique chinois). Par exemple, elle bénéficie en ce moment de la très forte demande en inox et en acier de la Chine (pour construire des usines) et, comme ses réserves minières sont colossales, dans certains endroits du pays, il y a une pénurie de main d'œuvre dans les mines. Un conducteur d'engin dans les mines est embauché à 40 $Aus de l'heure (soit plus de 20 € de l'heure !).

Faune et flore[modifier | modifier le wikicode]

Du fait de son isolement géographique, ce pays possède une faune et une flore uniques. Il existe des milliers d'espècesendémiques, dont voici ci-après les plus communes. L'Australie possède aussi de très beaux fonds marins. L'Australian Marine Conservation Society est une association protégeant les côtes australiennes.

Faune[modifier | modifier le wikicode]

Le koala

L'eucalyptus est un arbre très commun avec une odeur particulière (odeur de chewing-gum) dont se nourrissent les koalas, une espèce en danger d'extinction. L'eucalyptus est psychotrope pour l'Homme (il agit sur le cerveau). Les koalas y sont plus ou moins insensibles. Ils dorment plus de 20 heures par jour : ce temps est nécessaire pour leur cerveau pour se désintoxiquer.

Le kangourou

Le kangourou, lui, se nourrit d'herbe comme le mouton et, parce que les fermiers ont aménagé d'immenses prairies pour leur bétail, le kangourou est une espèce pullulante. C'est un animal très gracieux, qui se déplace en sautant (sauts de 2–3 m de haut parfois) sur ses pattes arrière, et très rapide (fuite à plus de 60 km/h sur plusieurs kilomètres).

Il existe de nombreuses espèces différentes de kangourous, mais toutes vivent en Australie. Avant l'arrivée des Européens, il existait des kangourous de plus de 3 m de haut, mais tous ont été tués lors de parties de chasse.

L'émeu

C'est une sorte d'autruche qui est, avec le kangourou, le symbole du pays.

L'ornithorynque

C'est un animal nocturne, farouche et presque insaisissable. Il fait partie des seuls mammifères à pondre des œufs. L'ornithorynque est muni d'aiguillons venimeux, d'un bec de canard, d'une queue de castor et des pattes de loutre.

Flore[modifier | modifier le wikicode]

L'eucalyptus

Omniprésent, cet arbre nourrit et abrite de nombreux animaux. Le red gum, une espèce d'eucalyptus, fournit un bois de très bonne qualité, très dur et rouge.

Le mimosa

La couleur jaune du mimosa est très voyante dans les paysages du pays, c'est d'ailleurs une couleur reprise par les équipes de sport nationales.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Spirou et Fantasio n° 34 : Aventure en Australie de Tome et Janry aux éditions Dupuis
Territoires d'Océanie
Article mis en lumière la semaine du 4 février 2008, la semaine du 7 mars 2016.

Super article

Cet article a été élu super article ! Tu peux voir sa page de vote ici.

35°15′S149°08′E / -35.25, 149.133

Un paysage australien vu depuis un belvédère
Structure du PIB australien en 2003.
Source : Mission économique française en Australie

0 thoughts on “Drapeau De Laustralie Explication Essay”

    -->

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *